Black Movie
Festival international
de films indépendants
Genève
19-28.01.18

Boson et le vide cognitif

Une installation de Cetusss


Le CERN, le plus grand centre de physique des particules du monde vient enfin de générer un trou noir. Le fameux laboratoire européen concrétise le pire cauchemar du Genevois terrifié par le néant absolu. Cette information n’a pas eu le temps de lui parvenir qu’il est déjà englouti, dissout ou dilaté à l’infini.

Ah, ce sacré trou noir, métaphore d’un futur proche, très proche même ! La régression mondiale du quotient intellectuel et l’augmentation exponentielle de cas d’Alzheimer nous poussent fatalement au centre d’un vide grandissant et dangereux, vers l’extinction. Il ne restera de nous que des histoires, vraies ou fictives, du cinéma. Célébrons donc ce vortex avide de nos expériences et de nos beaux souvenirs ! Embrassons insouciants son attraction et ses mystères !

S’il s’agit d’un trou de ver, alors nous emprunterons ce ténébreux passage. Stupides, téméraires, curieux ou naïfs, nous rencontrerons Boson, l’avatar de l’inconnu ou son ambassadeur en visite sur Terre et à Genève pendant l’édition du festival. Pourvu qu’il nous berce avant notre voyage derrière l’écran !

Donne moi ta main et suis moi dans la nuit sans étoiles, ton cœur croira qu’il fond mais tu traverseras l’univers en un battement de cils pour retrouver dans la lumière ceux qui t’aiment sans limite.