Black Movie
Festival international
de films indépendants - Genève
18-27.01.19

TENEMOS LA CARNE

Emiliano Rocha Minter

OFNI trash

Mexique
2016
80'
DCP
vo st ang/fr
Carte blanche à suivre…
Grütli Langlois

20.01.2019 - 21:45

Spoutnik

25.01.2019 - 00:00

Carlos Reygadas presente sa carte blanche.

Lucio et sa sœur Fauna déambulent dans un Mexique en ruine à la recherche de provisions. Dans un bâtiment dévasté, ils rencontrent un homme qui va les entraîner dans un torrent de perversités, de violence et de folie.

“Peu importe que Tenemos la carne soit ou non un bon film. Tout comme il importe peu de savoir si un guitariste est un bon guitariste, ou pas. Il y a des bons films partout, mais très peu bouleversent nos vies. Lorsque quelqu’un parvient à produire une oeuvre qui décrit avec précision son ressenti intérieur, c’est un mystère fondamentalement humain qui s’accomplit sous nos yeux: on peut enfin saisir, même brièvement, la manière dont un autre être humain expérimente la vie. Pas seulement ce qu’il ou elle pense d’un sujet particulier. Cela, on le voit tout le temps au cinéma. Mais le ressenti intime d’une personne...
Ce n’est possible qu’en présence d’une voix, d’une vision qui transcendent la nécessité de se conformer aux règles commerciales de production. La capacité d’une personne à s’exprimer réussit alors à s’élever au-dessus de la masse.

Lorsque j’ai vu Tenemos la carne, j’ai ressenti cette particularité. Cela m’a remplit de joie. Et au lieu de m’ennuyer face à une histoire de plus, j’ai perçu et entendu le langage et la manière d’être uniques d’une personne. C’est inhabituel et spécial. Plus encore, j’ai pu profiter des avantages naturels d’un film réalisé avec un langage intuitif propre: en tant que spectateur, on peut s’y impliquer pleinement, l’explorer de l’intérieur. Ce film n’est pas supposé nous distraire. Il nous offre plutôt l’opportunité d’une expérience originale.
Le film ne fonctionne pas unilatéralement, de l’écran au public; il circule dans les deux sens, également du public à l’écran. Il n’impose ni ne représente rien. Il présente. Il est. De fait, nous aussi nous pouvons être. Je remercie Emiliano Rocha Minter pour cette chance unique.” C. Reygadas



Reel Suspects / France / T + 33 (0) 1 58 51 42 95 / a@reelsuspects.com