Panier
Festival international de films indépendants
Genève
22 – 31.01.2021
Festival international de films indépendants
Genève
22 – 31.01.2021

Sections

À suivre…


Notre sélection de la fine fleur du cinéma d’auteur mondial a cette année une saveur toute particulière : celle des retrouvailles avec des amis de longue date au meilleur de leur forme et qui nous rappellent comment c’était avant la pandémie !

Silence, on tourne !


Œuvres jonglant avec les codes du cinéma et mesurant son pouvoir, les films de cette section nous mènent de l’expérience cinématographique russe extrême de 6 heures au suspense argentin sur le monde du doublage en passant par un univers où rôde le fantôme d’un acteur sud-coréen et par un lieu perdu où la mise en scène de sa vie est nécessaire pour la transcender… Le cinéma est une matière vivante, vive le cinéma !

Liberté, j’écris ton nom


Adolescents perdus de Mexico qui s’adonnent à un jeu fatal, famille rom rêvant de retrouver un paradis perdu, champion d’échecs en rébellion en Azerbaïdjan ou citadin·e·s de Lagos en quête d’un eldorado, autant de personnages qui sortent du rang et le paient le prix fort.

War zone


Résistance au néocolonialisme au Brésil, commémoration d’un attentat tchétchène en Russie, soulèvement populaire en URSS, combat sans ennemis à Cuba, lutte pour des élections démocratiques au Kenya, procès totalitaire en Roumanie sous Ceauşescu : autant de situations solitaires explorées par les films de cette section, entre guerres civiles et vaines batailles.

La femme à la caméra


Perdues sur la piste d’un cabaret mexicain, après un deuil en Argentine ou au bord d’une route bulgare, certaines maltraitées au Donbass, une autre violée à Séoul, une autre encore traitée de sorcière au Kenya : les héroïnes des films de cette section, tous signés par des réalisatrices, ont du courage à revendre.

Nocturama


Course poursuite uruguayenne et sanglante dans un vieux cinéma de Montevideo, polar coréen aux multiples rebondissements, balade déjantée dans les nuits du Cap, animations vibrantes et absurdes ou encore cowboys et chatons kazakhs : la vision nocturne est vivement recommandée pour ces films !

Petit Black Movie


À travers 34 œuvres en provenance de 25 pays, la nouvelle édition du Petit Black Movie nous invite à repenser le monde.
Une programmation pour grandir à la lueur du projecteur, s’épanouir dans le partage d’un film, et avancer en toute confiance vers le monde de demain.