Panier
Festival international de films indépendants
Genève
Festival international de films indépendants
Genève
21 – 30.01.2022

Hong Kong blackout

De l’âge d’or à la chape de plomb actuelle, Hong Kong a traversé de nombreuses crises politiques qui ont marqué sa cinématographie. Les cinéastes n’ont eu que peu de latitude pour exprimer leur point de vue dans un pays sous la tutelle des Britanniques jusqu’en 1997, puis de la Chine sous le principe ambigu du « un pays, deux systèmes ». Actuellement pris dans l’étau de nouvelles mesures liberticides (les professionel·le·s du cinéma risquent jusqu’à 3 ans de prison s’il·elle·s réalisent, distribuent ou produisent des films jugés subversifs), le milieu n’a d’autre solution que de s’autocensurer ou de quitter le pays.
Une sélection de six films pose des jalons précis dans cette histoire cinématographique unique. Boat People, brûlot politique, évoque la réalité des Vietnamien·ne·s fuyant le « paradis communiste », Made in Hong Kong traduit la rage de vivre et l’angoisse d’une jeune génération qui n’a plus rien à perdre à la veille de la rétrocession, From The Queen to The Chief Executive revient sur un drame qui a touché des jeunes, enfermés et subordonnés « au bon vouloir de Sa Majesté », Infernal Affairs 1, polar culte, offre une métaphore de cette ville sous emprise, les jeunes de No.1 Chung Ying Street se battent pour leurs idées en 1967 et 2014, et rejoignent en cela les quatre protagonistes du documentaire Faceless, tourné juste avant que la pandémie ne décapite la révolution qui était en cours.

Ce programme sera accompagné par une conférence de Bastian Meiresonne, spécialiste du cinéma asiatique, sur la question du cinéma hongkongais dans la tourmente de la rétrocession. Elle aura lieu le mercredi 26 janvier à 18h30 à Fonction : Cinéma.