West of Tracks (Tiexi Qu)
Wang Bing, doc, Chine, 2002

 

FOCUS SUR L'ASIE
Evénement : Chronique chinoise

 

dim 29.2, 11h-22h (Théâtre Saint-Gervais)

 

 
West of Tracks (Tiexi Qu)
Wang Bing, doc, Chine, 2002, 540', vost anglais!
Documentaire monumental de 9 heures en trois parties, cette chronique décrit l'impitoyable démantèlement d'un gigantesque complexe industriel en Chine. Une fresque magnifique, véritable travail de mémoire rendant hommage au monde ouvrier. Une expérience cinématographique totale.

 

Part 1: Rust, 240' vost anglais!

La ville de Shenyang au nord-est de la Chine fut dans les années 1920 le premier grand centre industriel du pays. Jusqu'au début des années 1990, le soutien indéfectible de l'Etat garantissait la survie de ces vestiges de l'ère industrielle du XXème siècle. Mais depuis dix ans, le district de Tiexi est une zone sinistrée où se multiplient les fermetures d'usines.

Dans le premier volet de sa trilogie documentaire consacrée à cette région, W. Bing explore le dernier haut-fourneau dont la faillite annoncée semble inévitable. Durant plus d'un an, avec sa caméra DV, il accompagne les derniers employés de la fonderie, du ventre de l'usine rougeoyant aux salles de repos blafardes. Sans avoir recours à l'interview ou à la voix off, il entre dans l'intimité de ces hommes désabusés et dresse un fascinant portrait de la société chinoise en prise avec le changement. La fermeture imminente suscite de nombreux débats et révèle les faiblesses de l'être humain face à ses peurs, un thème universel.

dim 29.2, 11h (Théâtre Saint-Gervais)

 

Part 2: Remnants, 180' vost anglais!

Dans ce deuxième volet, W. Bing s'installe dans le quartier ouvrier de Rainbow Row. Construit en 1930 pour loger la main-d'œuvre venue en masse travailler dans les grandes usines du district de Tie Xi, ces maisonnettes vétustes doivent être démolies pour permettre à des investisseurs privés de bâtir une cité moderne. Pour des centaines de familles, ce projet signifie la fin d'une ère. Certes la municipalité a promis de les reloger, mais en quittant Rainbow Row, ils tournent une page importante de leur vie.

Comme dans le premier volet, la force de W. Bing est de nous raconter comment le destin d'hommes et de femmes sera bouleversé au fil des mois. Au début, le réalisateur se concentre sur la vie de quelques adolescents surtout préoccupés par les filles. Mais l'annonce de la destruction des logements bouleverse leurs habitudes. W. Bing entre alors au cœur des cellules familiales et observe les attitudes de chacun. Jusqu'au dernier jour, il restera auprès des irréductibles qui refusent de partir malgré l'absence d'eau et d'électricité.

dim 29.2, 16h (Théâtre Saint-Gervais)

 

Part 3: Rails, 120' vost anglais!

Dans ce troisième volet consacré au district industriel de Tiexi, W. Bing s'attache au quotidien des employés de la compagnie de chemin de fer. Malgré les fermetures d'usines, vingt kilomètres de rail assurent toujours le transport des matières premières et des produits manufacturés hors de la ville de Shenyang.

De longs travellings le long de ces voies rythment le film. Au fil des saisons, le paysage change et les rapports entre les individus deviennent plus forts. Dans la salle de repos, les cheminots échangent les nouvelles du moment, se disputent, se confient.

Tourné durant la même période que les précédents volets, cette 3ème partie permet de tisser des liens entre les trois films. Les fêtes rituelles, comme le Nouvel An, reviennent dans chaque histoire, mais se chargent selon le contexte de significations différentes.

dim 29.2, 20h15 (Théâtre Saint-Gervais)